• Friendships 3e épisode: Les indigos (partie 2)

     

     

    " Le landemain, Layla se leva douloureusement. Rien qu'a l'idée d'aller encore dans ce foutue collège la répugnait. Et en pus elle venait de repousser le gars le plus craquant qu'elle est jamais connue. Elle se résigna quand même à sont sors.

     

    Au collège même chose pendant toute la matinée. Même routine: travail, toute seule dans son coin, ne parle à personne... 

    Jusqu'à la pause de l'après-midi.

    - Eh, Layla ! Cria une voix féminine.

    La jeune fille leva les yeux de son bouquin et riva ses yeux vers la fille qui l'avait interpelée.

     

    - Quoi ? Dit Layla sèchement.

    La fille qui était accompagner de toutes ses "copines" n'était autres qu'une imbécile selon Layla.

    - Tu n'aime pas les garçons ? Les filles qui accompagnait "la peste" gloussèrent de plus belle.

    - Q-Quoi ?! Fit Layla qui manqua de s'étouffer avec sa salive.

    - Tu n'as pas compris ?

    - Pourquoi tu me demande ça ? Bien sûr que si j'aime les garçons ! Dit Layla à haute voix.

    - On aurait pas dit. Tu as repousser Matteo alors qu'il voulait t'aider.

    Layla se leva en prennent son livre et dit :

    - Laisse moi tranquille ! Tu n'es pas digne de me parler !

    Puis, l'adolescente s'éloigna du groupe de fille. Layla souffrait tellement de ne pas avoir le courage d'aller vers les gens pour se faire des amis. Tellement dans son enfance on l'avait critiquer de son apparence et de son caractère, qu'elle croyait que tout le monde était comme ça. Une larme coula sur la joue de la jeune fille, et elle s'empressa de l'essuyer.

    'Je veut être quelqu'un d'autre que moi ! ' Songea t- elle très fort."

     

    La sonnerie de mon portable me tira de ma lecture. Sur l'écran de mon mobile, il était afficher ~ Mom~.

    Je décrocha.

    - Allô ? Dis je .

    - Allô, ma chérie, fit la voix de maman à l'autre bout de la ligne. Il faut que tu rentre, on doit parler de quelque chose d'important.

    - Quelque chose d'important ?

    - Je t'en parlerai à la maison. Viens !

    - D'accord, j'arrive. Dis je.

    - Baye, ma chérie.

    - A tout à l'heure, maman.

    Je raccrocha, et me leva le livre à la main. Je regarda une dernière fois le titre.

    Spécial.

    Je souris et le remis à sa place; là où je l'avais trouvé.

    "Je finirai de le lire une autre fois ! " Pansai je.

                                                                                -

    Sur le chemin qui menait à la maison, je croisa la bande des anmerdeurs.

    "Pourvus qu'ils ne me remarques pas ! " Songeais je de toutes mes forces.

    - Hé Starlight ! Cria le polo rouge.

    Et merde ! Il ne manquais plus que ça ! Je fis comme si je ne les voyais pas (encore une fois) et fila comme la lumière jusqu'à chez moi. En arrivant tout le monde était là; Papa, Maman, Cadence et Shining (mon grand frère pur info).

    - Ok, d'accord, c'est pour une réunion de famille que tu m'as appeler, Maman ? Dis je une fois mes chaussons enfilés.

    - En quelque sorte. Dit maman le plus calmement possible.

    Ca fait un froid dès que maman est calme comme ça. Elle me fit signe de m'assoir autour de la table à côté d'elle. Je m'exécuta sans me faire prier et les regarda un par un. En commencent par Cadence. Celle-ci haussa les épaules, comme si elle n'y était pour rien.

    - Twilight, si je t'es appelée, c'est pour te dire que les choses vont changer dans notre vie. Dit Maman en brisant le silence.

    -Vous voulez parler du départ de Shining et Candence et aussi du déménagement ? Si c'est pour ça, je suis déjà au courent.

    Ils se regardèrent tour à tour et revenairent  à moi 

    -En effet, dit papa en prenant la parole. Nous avons trouvés une bonne affaire à Londres, et Shining aussi à trouvé quelque chose en Irlande.

    Mes yeux s'exorbitèrent. Mon frère et sa petite amie allaient vivre en Irlande loin de moi ?!

    - En Irlande ? Dis je.

    - Oui, dit Cadance. Mais de toute façon tu pourras aller nous voir pendant  les vacances et nous envoyer des cartes postale !

    Je secoua la tête. Je sentis le sentiment de trahison m'enfler mon cœur; J'avais l'impression que m'avais trahis.

    - Nous commençons les cartons ce soir. Dit papa. Toi, tu vas aller te coucher, car demain tu as cours.

    - Et on pars quand ? Dis je en serrant des points sous la table.

    - Dès qu'on aura terminer les cartons. Dit maman.

    Le silence tomba subitement dans la cuisine. Je réfléchissais à tout ça. De toutes façons, je savais qu'on allait partir pour Londres et que Shining et Cadance allaient partir de la maison le même jour. Ce n'ai pas que ça me déplaise que l'on parte de Glasgow, mais le fait de savoir que mon frère et sa copine allait partir me brisait le cœur. Cadance était comme une grande sœur pour moi, et Shining était un grand frère vraiment génial. Mais le fait que les parents soient médecins, nôtres départ pour Londres n'a aucun rapport avec le fait que l'on ai envie de changer de maison. On va déménager parce que les parents vont être mutés, c'est tout. Comme leur patron leur à donné un mois pour arrivé à Londres, et ils reste à la maison pour préparer le départ. De tout sa je suis au courent. Mais...

    - Bon, lachat finalement maman. Vas te coucher, demain on se lève tôt.

    - Dans quel quartier on vas habiter ? Posais je finalement come question.

    - Dans un quartier réputé ma chérie. Me dit maman avec un petit sourire. J

    Je sentait quelle était triste par rapport à mon état. Mon état toujours triste et un peu brisé. Finalement, je sortis et monta dans ma chambre, sans oublié de leur dire bonne nuit.

                                                                -

    Lorsque je me leva, tout le monde était déjà en train de faire les cartons de la chambre de mon frère et sa copine. Sur le chemin qui mena au lycée, chose étrange, je ne vis pas le sorte de gang qui m'embêtait d'habitude.

    Comme d'hab, le journée à été pourrie, j'ai été convoquer dans le bureau de la principale parce qu'elle m'a accusée d'avoir menti - alors que j'expliquait à mon professeur de dessin que je ne serai pas là à la fin du mois parce que j'allai déménager. Elle avait même appeler ma mère pour lui dire ce mensonge, et maman lui avait approuvée que j'avais raison. Rouge de honte et de colère à mon égart (je ne sais même pas pourquoi), elle me punit d'une heure de retenue.

    Sur le chemin du retour à la maison, je sentit que j'était suivie. Ca, depuis la sortie du lycée. Je ne me retourna pas pour ne pas m'inquiété d'avantage, mais m'y résigna quand même. Oui, j'était suivie. Je me mis à accélérer le pas, mon cœur battait à la chamade, je sentit mes genoux mollir et un mal de ventre emplis mon estomac. Les nuages gris de le ciel s'agglomèrent  et risquai de faire tomber la pluie. Soudain, je butta sur quelqu'un tandis que j'essayais de regarder derrière moi.

    - Aïe ! Fit la grosse voix.

    Et merde ! C'était le gars au sweat jaune du gang de polo rouge. Je tourna la tête doucement et découvris que c'était le chef de celui sur lequel j'avais buttée. Ils commencèrent à m'encercler, mais je fus plus rapide, et courut aussi vite que ce que mes le jambes pouvaient; je tourna vers ma droite, toujours au même pas de course mais tomba dans une impasse. Je fis volte face. Polo rouge et ses potes s'avancèrent vers moi; je vis qu'ils n'avait pas d'armes sur eux. Tan mieux.

    - Alors, Starlight, Dit polo rouge en se stoppant.

    Sans réfléchir, je lui lança mon sac de cours à la figure et chercha à forcer le mur de gars baraqués qui me cernais. Il me poussèrent vers le mur et je butta dessus en me faisant mal au dos. Polo rouge s'avança vers moi et plaqua sa main contre le mur.

    - Tu m'as fait mal ! Dit il dans mon nez.

     Je crus que j'allait mourir sur le champs. Ses copains derrière lui rigolèrent.

    - Et alors ? Lançais je sans trop réfléchir.

    Il ricana. et me donna un coup de point dans la face et je tomba à terre, les mains sur le visage et laissa mes larmes de douleur couler sur mes joues. Et ces chiens rigolèrent de ma position. Polo rouge releva mon menton violemment.

    - Tu vas payer le prix pour les nombres de fois que tu nous as manquer de respect. Susurra t-il. Je le poussa de toutes mes forces, mais il me donna un autre coup de point, mais cette fois-ci dans le ventre.

    - Ha ! Criais je.

    Je pleura en hoquetant et mes larmes coulèrent en gros sanglots. Le brun au polo rouge sang releva ma tête par le creux de sa main. 

    - A moins que tu préfère payer autrement. Dit il.

    Il m'embrassa et je le poussa si fort que je crus qu'il allait tomber.

    Vexé dans son égot il me donna un coup de pied, mais là, cette fois-ci, je sauta sur lui et le rua de coup. Mes points martelèrent sur son visage et il me poussa et cria :

    - Tous sur elle !

    j'esquissait un petit sourire en voyant un filet de sang couler au creux des s lèvre inférieur ses copains avancèrent vers moi, quand la chance me sourit encore une fois. Le veux monsieur de toujours, venait avec les flics.

    -Aller les mecs, on se tire ! Cria le chef de la bande de voyous. Ils poussèrent les flics et coururent vite, mes ceux-ci les poursuivaient.

    - Merci, monsieur.

    - Aller, rentre chez toi ! Me dit il en me faisant le geste de la tête.

    Je ramassa mon sac qui était à terre et me mit en route pour rentrer chez moi. La douleur qui emplissait tout mon corps me donna du fil à retorde pour marcher. J'était fatiguée, troublée, effrayée, et pleins de chose à la fois que je ne pus m'empêchée de pleurer. Le vieux monsieur était arrivé à temps ! Je soupira. La chance ne sera pas toujours là pour me sourire...

     

    La suite dans le prochain épisode

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 6 Mai 2019 à 02:59

    Layla est asser... Bizzare ;/

    "Tu n'es pas digne de me parler !" ça jette un froid...

    2
    Jeudi 9 Mai 2019 à 02:14

    Ben elle est un peu comme moi... x)

    Nan, je blague ! C'est vrai, mais elle a envie d'avoir une toute autre approche avec les gens. Et tu vois comment les filles lui on dit en gloussant ?

    3
    madina
    Mercredi 22 Mai 2019 à 22:23
    eeehhhhh saluuu
    4
    Jeudi 23 Mai 2019 à 23:41
    Bonjour qui est tu ?
    5
    madina
    Dimanche 21 Juillet 2019 à 02:13
    moi euh je suis madina
    6
    Dimanche 21 Juillet 2019 à 23:07

    Tu es nouvelle sur eklablog ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :